Historique

Le Centre de Ressources Biologiques Animales (CRB CryAnim) est une unité fonctionnelle de VetAgro Sup.

Il est issu de la banque de semences canines du CERREC (Centre d’Etude et de Recherche en Reproduction et Elevage des Carnivores) créée en 1995. Le CERREC est une autre unité fonctionnelle de VetAgro Sup qui a pour mission d’aider les éleveurs et propriétaires de chiens et chats à faire reproduire leurs animaux. En 2009, la banque du CERREC a accueilli des embryons de lapins en tant que site secondaire de la Cryobanque Nationale et ses activités ont été certifiées par le GIS IBiSA (Infrastructures en Biologie Santé et Agronomie).

C’est en 2011 que la biobanque du CERREC a rejoint le réseau CRB-Anim (Projet ANR11-INBS-0003, Infrastructure Nationale en Biologie Santé), en tant que CRB de VetAgro Sup, dissociant l’activité de biobanque de celle de centre de référé en reproduction animale (canine et féline) encore aujourd’hui mise en œuvre par le CERREC.

A la suite de la restructuration des Haras Nationaux ayant conduit à la fermeture du site du campus vétérinaire, la Station de Monte a repris des activités similaires en 2011, sous la gouvernance de VetAgro Sup propriétaire des locaux. Elle accueille aujourd’hui les juments et les étalons de propriétaires privés pour les assister dans la gestion de la reproduction de leurs animaux. La Station de Monte de VetAgro Sup est agréée depuis 2015 par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) pour la collecte de semences équines pour le marché national et pour le stockage de semences équines (stockage réalisé au sein du CRB CryAnim). Elle est également agréée pour la transplantation embryonnaire chez le cheval.

Le CRB CryAnim bénéficie enfin de la proximité du Centre Hospitalier d’Enseignement Vétérinaire (CHUV) de VetAgro Sup qui alimente la biobanque en sang et tissus sains ou pathologiques issus du parcours thérapeutique des animaux présentés en consultation. Il est également adossé à l’unité propre de recherche ICE (Interaction Cellules Environnement – UPSP 2016.A104) de VetAgro Sup dont une équipe travaille sur le développement des connaissances en cryobiologie et sur la mise au point de méthodes de cryoconservation innovantes directement transférables au CRB.

Les objectifs du CRB CryAnim sont désormais tout autant patrimoniaux (conservation de lignées) que scientifiques (exploitation des modèles de pathologie spontanées).

Une chaîne de production des ressources

Dans la continuité des services rendus par le CERREC, il s’agit à présent de constituer des cryobanques, non seulement de matériel reproducteur mais aussi d’autres cellules ou tissus issus de l’activité des cliniques, par exemple des lignées tumorales. L’avancée qu’offre le projet réside dans la valorisation des collections dans la mesure où elles seront systématiquement caractérisées d’un point de vue génomique. D’autre part, les travaux en cryobiologie devront aboutir à définir des procédures de conservation adaptées à la nature des échantillons et les moins délétères possibles.

Dans le concret, il s’agit de réussir à constituer une chaîne de productions des ressources depuis l’identification et la caractérisation des cas par les cliniciens jusqu’à la diffusion des matériels à la communauté scientifique, en passant par un stockage normalisé. Pour y parvenir, VetAgro Sup bénéficie pendant huit années d’un financement permettant d’acquérir les équipements de pointe nécessaires, de recruter du personnel pour animer la structure et de prendre en charge une partie des consommables (projet d’Infrastructure Nationale CRB-Anim). En échange, l’établissement s’est engagé à mettre à disposition des locaux pour assurer la pérennisation de l’infrastructure.

Pour le Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire, le CRB CryAnim constitue une véritable opportunité pour valoriser, au-delà de l’enseignement, l’activité des cliniciens. Le Conseil scientifique du CRB aura pour missions de garantir l’accès aux ressources, de défendre les intérêts et partager les bénéfices entre tous les acteurs. Nous souhaitons qu’au sein de ce Conseil la représentation des cliniciens soit prédominante pour permettre à l’établissement d’adopter la charte nationale de fonctionnement des CRB et pour sélectionner les collections à constituer en priorité, suite notamment aux demandes des cliniciens dans le cadre des orientations scientifiques données par VetAgro Sup. Le projet a été officiellement retenu en mars 2012, et les discussions entre les partenaires (INRA, CNRS) ont permis de finaliser dans l’année les conventions qui autorisent la réalisation des opérations d’échantillonnage ciblées : dans un premier temps, il s’agit de constituer des collections chez les carnivores, dans un second temps les équidés et les animaux de rente.

Fermer le menu